Les lettres de mon moulin

Situation : Lectrice, dans la travée des M, qui soupire son exaspération.

Madame, je peux vous aider ?
Je cherche Les lettres et je ne trouve pas le livre !
C’est un roman ou ce sont des correspondances parce que si ce sont…
Non, non, c’est des nouvelles, vous ne connaissez pas ça !
Alors ma grognasse, tu vas descendre de suite de tes talons !

Je ne connais pas tout le fonds, non, pouvez-vous me donner le nom de l’auteur ?
Monmoulin !
Comment t’humilier subtilement… Tu ne voudrais pas que je te cherche l’auteur du Journal d’Anne Frank des fois ?

Ah, alors le titre c’est Les lettres de mon moulin et…
Bah oui !
Bah oui quoi ? Bah oui je suis une snobinarde prétentieuse et inculte ? Tu sens le vent de l’humilité s’engouffrer dans ton brushing ?

Non je veux dire, l’auteur c’est Alphonse Daudet, vous le trouverez à la lettre D.

Merci ô gentille et serviable bibliothécaire, qui reste aimable et souriante face à ma connerie profonde et à mon mépris flagrant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s