Porno

« Madame ! L’ordinateur me dit que je n’ai pas le droit d’accéder à internet ! »
Oui monsieur, c’est normal, on l’a paramétré pour déceler les relous donc tout fonctionne parfaitement, il a repéré votre tête de con.

« Faites moi voir… Vous pouvez accéder à internet mais c’est la page que vous demandez à laquelle il vous interdit l’accès. »
« Bah pourquoi ? »
« Parce que la recherche d’images pornographiques est interdite à la médiathèque, monsieur. »

Publicités

J’ai besoin d’un ordinateur

« Bonjour j’ai besoin d’un ordinateur. »
Et moi de 3 bras supplémentaires.
« Bonjour monsieur, je n’ai pas de poste disponible tout de suite, le prochain que… »
« Ah mais je suis mal garé et j’ai besoin de faire une recherche maintenant ! »
Et tu t’es dit que plutôt d’aller au cyber café tu allais venir à la médiathèque un mercredi après-midi, pour croiser Kévin qui cherche à parfaire sa sociabilisation en regardant des vidéos de jeux vidéo sur Youtube, madame relou qui n’a pas besoin de prendre des cours d’informatique puisque les bibliothécaires n’ont que ça à faire que de lui mettre en page ses recettes de cuisine, monsieur agressif qui ne voit pas l’intérêt de dire bonjour mais celui d’imprimer l’intégralité de sa boite mail à l’œil, Samia et ses 3 copines qui ont un devoir « super urgent vous comprenez madame » à faire sur power point pour le collège demain sur le Vésuve et qui après 35 minutes passées sur facebook n’ont plus que 25 minutes pour le faire, le camarade de classe de Samia et son copain qui ont le même devoir « urgent elle est grave la prof de nous demander ça » à rendre demain et pour qui le Vésuve est aussi abstrait que l’utilisation de power point, monsieur « si je pouvais habiter à la médiathèque » qui a ses mots croisés à imprimer « mais pas en trop petit comme la dernière fois vous pourriez quand même proposer des impressions en A3 », et monsieur hypocondriaque qui est en train de tuer la forêt amazonienne en imprimant tout ce qu’il trouve sur le compteur Linky. Vraiment tu tombes bien.
« Je n’ai pas de poste disponible avant 20 minutes. »

« Mais je ne peux pas attendre. »
Et moi je peux pas t’en fabriquer un, j’ai pas d’enfants chinois disponibles.
Je suis désolée, peut-être devriez-vous vous rendre au cyber café, rue du…
« Non, non, j’ai pas le temps je dois imprimer la liste des associations franco antillaises de la ville parce que je suis arrivé ici y’a pas longtemps et je voudrais savoir s’ils organisent des évènements pour rencontrer du monde. »
Ah ouais ça c’est de l’urgence, attends je laisse tomber tout ce que je suis en train de faire, je fais 3 tours sur moi-même pour enfiler le même body que Wonder Woman et je mobilise 5 collègues sur l’affaire !
« Peut-être que la mairie peut vous donner le renseignement. »

« Non et là je suis mal garé ! »
Et mal barré.
« Monsieur je suis désolée, je ne peux que vous proposer de patienter, et là je suis en train de faire une recherche pour une lectrice alors si vous pouviez juste vous décaler… »
Parce que tu manques de lui marcher dessus là et que si elle est très patiente moi je suis au bout de mon capital du mercredi 16h15.

« Ah bah vous pouvez me faire ma recherche alors ! »
Et une danse du ventre aussi.
« Monsieur, je suis en train de m’occuper de la personne qui était avant vous, alors vous devrez patienter. »
« Ah bah vraiment, merci pour le service ! »
Remercie plutôt la loi qui m’interdit de te casser la rotule.

Odile Jacob

« Bonjour, j’aime beaucoup cet auteur et je voudrais lire ses autres livres. »
« Bonjour madame, mais bien sûr, montrez-moi la couverture… Daniel N. Stern, je vais regarder si… »
« Non c’est pas ça ! »
Euh le livre s’appelle peut être « Journal d’un bébé » mais je te promets que l’auteur c’est pas le bébé !

« C’est Odile Jacob ! »
Mais oui bien sûr, la sœur de Robert Laffont et de Sabine Wespieser !
« Alors en fait Odile Jacob c’est l’éditeur. »
« Oui bah je veux lire ses livres ! »
Et moi je veux qu’on fasse passer un test de QI aux lecteurs et aux lectrices avant de les inscrire.
« Alors nous avons 442 documents édités par cette maison d’édition. »
On procède comment, par ordre alphabétique, par sujet ou à pile ou face ?

« Et ça parle de quoi ? »
« Sciences pures, sciences sociales, sciences du vivant, psychologie, psychiatrie, psychanalyse, médecine, santé, maladies, histoire… »
« D’accord, d’accord je vais commencer par le premier ! »
En année d’édition, par Rameau ou en Dewey ?
« Il n’y a pas d’ordre de lecture, c’est une maison d’édition… Je vais vous indiquer comment les reconnaitre par la tranche en rayon… »
« Ah oui merci. »
Nan ne me dis pas merci, c’est trop absurde et j’aurais dû t’en convaincre… Mais en même temps c’est tellement drôle que c’est moi qui te remercie !
« Je vous en prie. »

Le loup de Wall Street

« Je cherche des livres sur la finance. »
Je cherche à quel moment tu m’as dit bonjour.
« Bonjour monsieur, vous cherchez des ouvrages sur les finances locales, publiques, internationales ? »
Personnelles, en France, avant la première mondiale, l’aspect psychologique, un guide pratique… ouais j’ai 29 occurrences Rameau, la prochaine fois tu diras juste bonjour…

« Bah pour faire de la finance. »
Tu veux pas plutôt faire demi-tour ?
« Euh… Vous souhaitez étudier en vue d’un examen ou d’un concours, ou vous voulez plutôt un guide pratique ? »
« Bah un truc pour faire de l’argent quoi ! »
Une formation professionnelle ?

« Il va falloir que vous soyez un peu plus précis pour que je puisse cerner votre demande… »
Par contre toi je t’ai cerné…
« Des livres pour jouer en bourse, genre trader quoi ! »
Ah ouais genre une biographie de Léonardo Di Caprio, quoi !
« Je vais vous accompagner jusqu’au rayon et vous regarderez si vous trouvez quelque chose qui vous convient. »
On va passer devant le rayon psycho, n’hésite pas à regarder aussi au passage… genre quoi !

Stendhal assassiné

« Bonjour, je dois lire pour l’école le rouge et le noir. »
C’est moche.
« Bonjour, je vais regarder s’il est disponible. »

« On peut les lire dans le désordre ? »
Oui comme Zadig et Voltaire. Et on peut aller la refaire devant mes collègues celle-là pour qu’elles partagent aussi ce moment de bonheur ?
« Ça va être compliqué, c’est une seule œuvre… »

« Ah… »
Ouais avec des pages dedans, plein, et des mots dessus, plein. Dur, je sais.
« Je vous ramène le Profil avec ? »

Je cherche un livre

« Je cherche un livre mais je ne connais ni le titre, ni l’auteur ! »
Ok je sors ma baguette magique et je monte sur ma licorne !
« Vous vous rappelez de quoi il parle? »
T’as regardé quoi à la télé ce week end ? Ruquier, La grande librairie, Hanouna ou Télématin ?

« Non pas vraiment. »
« C’est une nouveauté ? Une fiction ou un documentaire ? »
« Euh… »
Un roman à la con ou un pseudo manuel de vie ?

« Un roman ? »
« Oui ! »
Cool, donc en pleine rentrée littéraire ça nous cale la recherche dans les 550 possibilités…
« On va regarder sur le site de la Fnac si vous reconnaissez la couverture. »
Putain je suis sympa aujourd’hui, faut vite que j’aille parler de la migration vers le nouveau SIGB avec l’informaticienne pour changer ça !
« Ah mais c’est pas pour le lire tout de suite en fait. »
Par contre pour faire chier c’est tout de suite.

C’est pour un don

« C’est pour un don. »
Je vous donne un RIB ou ce sont des espèces ?
« Je suis désolée la bibliothèque n’accepte pas les dons mais je peux vous donner les coordonnées d’associations pour qui ils seront utiles. »
Enfin si tant est que la bibliothèque rose puisse servir à autre chose qu’allumer un poêle humide.

« Vous pourriez au moins regarder ce que c’est, il y a des choses intéressantes. »
Oh vous savez avant 1958 on appelle plus ça intéressant…
« Je suis désolée la bibliothèque n’accepte pas les dons mais je peux vous donner les coordonnées d’associations pour qui ils seront utiles. »

« Mais je fais comment, je les ai transportés jusque ici ! »
Tu serais venue avec moins de quincaillerie dorée, c’est une bibliothèque pas une boîte de nuit, ça aurait été moins lourd…
« Je suis désolée la bibliothèque n’accepte pas les dons mais je peux vous donner les coordonnées d’associations pour qui ils seront utiles. »

« Alors vous voulez pas de mes dons ?! »
Vous avez pas plutôt un organe en rab ?
« Je suis désolée la bibliothèque n’accepte pas les dons mais je peux vous donner les coordonnées d’associations pour qui ils seront utiles. »

« Oui c’est bon j’ai compris ! »
Bah bouge-toi alors, tu transportes un écosystème de champignons et de virus éradiqués depuis la grande guerre dans ton carton moisi.
« Je vous donne les coordonnées des associations ? »