Porno

« Madame ! L’ordinateur me dit que je n’ai pas le droit d’accéder à internet ! »
Oui monsieur, c’est normal, on l’a paramétré pour déceler les relous donc tout fonctionne parfaitement, il a repéré votre tête de con.

« Faites moi voir… Vous pouvez accéder à internet mais c’est la page que vous demandez à laquelle il vous interdit l’accès. »
« Bah pourquoi ? »
« Parce que la recherche d’images pornographiques est interdite à la médiathèque, monsieur. »

Publicités

J’ai besoin d’un ordinateur

« Bonjour j’ai besoin d’un ordinateur. »
Et moi de 3 bras supplémentaires.
« Bonjour monsieur, je n’ai pas de poste disponible tout de suite, le prochain que… »
« Ah mais je suis mal garé et j’ai besoin de faire une recherche maintenant ! »
Et tu t’es dit que plutôt d’aller au cyber café tu allais venir à la médiathèque un mercredi après-midi, pour croiser Kévin qui cherche à parfaire sa sociabilisation en regardant des vidéos de jeux vidéo sur Youtube, madame relou qui n’a pas besoin de prendre des cours d’informatique puisque les bibliothécaires n’ont que ça à faire que de lui mettre en page ses recettes de cuisine, monsieur agressif qui ne voit pas l’intérêt de dire bonjour mais celui d’imprimer l’intégralité de sa boite mail à l’œil, Samia et ses 3 copines qui ont un devoir « super urgent vous comprenez madame » à faire sur power point pour le collège demain sur le Vésuve et qui après 35 minutes passées sur facebook n’ont plus que 25 minutes pour le faire, le camarade de classe de Samia et son copain qui ont le même devoir « urgent elle est grave la prof de nous demander ça » à rendre demain et pour qui le Vésuve est aussi abstrait que l’utilisation de power point, monsieur « si je pouvais habiter à la médiathèque » qui a ses mots croisés à imprimer « mais pas en trop petit comme la dernière fois vous pourriez quand même proposer des impressions en A3 », et monsieur hypocondriaque qui est en train de tuer la forêt amazonienne en imprimant tout ce qu’il trouve sur le compteur Linky. Vraiment tu tombes bien.
« Je n’ai pas de poste disponible avant 20 minutes. »

« Mais je ne peux pas attendre. »
Et moi je peux pas t’en fabriquer un, j’ai pas d’enfants chinois disponibles.
Je suis désolée, peut-être devriez-vous vous rendre au cyber café, rue du…
« Non, non, j’ai pas le temps je dois imprimer la liste des associations franco antillaises de la ville parce que je suis arrivé ici y’a pas longtemps et je voudrais savoir s’ils organisent des évènements pour rencontrer du monde. »
Ah ouais ça c’est de l’urgence, attends je laisse tomber tout ce que je suis en train de faire, je fais 3 tours sur moi-même pour enfiler le même body que Wonder Woman et je mobilise 5 collègues sur l’affaire !
« Peut-être que la mairie peut vous donner le renseignement. »

« Non et là je suis mal garé ! »
Et mal barré.
« Monsieur je suis désolée, je ne peux que vous proposer de patienter, et là je suis en train de faire une recherche pour une lectrice alors si vous pouviez juste vous décaler… »
Parce que tu manques de lui marcher dessus là et que si elle est très patiente moi je suis au bout de mon capital du mercredi 16h15.

« Ah bah vous pouvez me faire ma recherche alors ! »
Et une danse du ventre aussi.
« Monsieur, je suis en train de m’occuper de la personne qui était avant vous, alors vous devrez patienter. »
« Ah bah vraiment, merci pour le service ! »
Remercie plutôt la loi qui m’interdit de te casser la rotule.

J’ai pas fini

Excusez-moi, il faut que vous libériez le poste.
J’ai pas fini.

L’usage des postes est réservé à une heure et il y a une personne derrière vous.
Mais j’ai pas fini !
C’est un sourire que j’ai vu sur ton visage ? Ah, non, c’est  une tête de con.
Enregistrez votre document et réservez un nouveau créneau  pour le terminer.

Et je l’enregistre où ?
Dans ton cul ?
Sur votre clef usb.
J’ai pas de clef usb, sur le bureau ?
Oui. Mais il sera lisible par tout le monde donc attention s’il contient des données privées et nous supprimons les documents toutes les semaines, donc ne tardez pas à venir le récupérer.

Mais je fais comment moi ?
Vous allez au cyber café et vous revenez après pour apprécier la largesse de nos services gratuits et notre patience.
Vous pouvez vous l’envoyer par mail.

Comment ?
Tu sais sourire à d’autres moments que quand tu te brûles ?
Vous avez une adresse mail ?
Oui mais je sais pas m’en servir.
Je ne fais pas encore de miracle, et dans votre cas brûler un cierge ne suffira pas, attaquez directement le carton de 100.
Le mieux c’est que vous trouviez une clef usb et que vous reveniez. Mais en attendant je ne peux rien faire pour vous, il faut libérer le poste, la personne derrière vous attend.

J’ai fait tout ca pour rien alors !
Tout ça, tout ça… 10 lignes tapées sur Word, je n’appellerais  pas ca «  tout ça ».
Repassez avant la semaine prochaine.
Vous êtes pas serviable !
Non mais je suis ceinture verte de Krav Maga et au bout de mon seuil de patience.
Au revoir

C’est pour un ordinateur !

« C’est pour un ordinateur ! »
Désolée ici on fait que des pizzas !

« Je n’ai pas de poste libre avant 45 minutes. »
« Mais c’est urgent, j’ai rendez-vous pour un travail et faut que j’imprime mon CV ! »
Tu m’étonnes que le taux de chômage ne baisse pas, tu aurais juste pu t’y prendre avant !

« Il va falloir patienter ou trouver un autre lieu pour l’imprimer. »
« Et sur votre ordi à vous je peux pas ? »
Sur mes genoux aussi pendant que tu y es !

« Non ce n’est possible. »
« Tu parles d’un service public ! »
T’as entendu où « assistante sociale » dans les mots « service public » ?

« Comment je vais faire moi ? »
Oh à vue de nez, comme ça, c’est déjà bien compromis  pour toi de toutes façons.

« Au revoir monsieur. »

CV

« C’est pour taper mon CV ! »
« Bonjour. »
« Oui bonjour, c’est pour taper mon CV ! »
Tu vois que ça t’as pas écorché la bouche !

« Je vous laisse vous installer sur le poste 3. »
« Faut que je fasse comment ? »
Demi-tour ce serait pas mal.

« Vous lancez Word pour le rédiger. Vous savez vous servir de Word ? »
« Non. »
C’est moche.

« Je ne vais pas pouvoir le faire pour vous, voyez avec Pôle emploi si… »
« C’est Pôle emploi qui m’envoie. »
Oui je sais, on appelle ces gens-là des fonctionnaires…

« Je ne peux pas prendre en main la rédaction de votre CV, je peux vous proposer des formations pour apprendre à vous servir de Word mais vous devriez retourner à Pôle emploi et insister auprès d’eux. »
« Vous servez à quoi alors ? »
A te faire chier, c’est ma seule utilité et mon unique et ultime but dans la vie.

« Je vous laisse un livret avec les formations et les services que nous proposons gratuitement toute l’année. Au revoir monsieur. »
« Pppff ces fonctionnaires… »
C’est mieux que chômeur de longue durée, ce qui semble de pendre au nez en beauté !